Dernière mise à jour : mardi 10/04/20 18:03
     
   
     
 
     
 

TAROTS & JEUX - Le Tarot d'Argolance


Petite histoire du Tarot d'Argolance

Sceau du Tarot d'ArgolanceD'abord, pourquoi le Tarot d'"Argolance" ? Au départ, ce fut le Tarot d'"Argoland", mot valise qui, suivant une "étymologie" aventureuse, évoque le Pays d'... Argo, nom du vaisseau sur lequel les Argonautes gagnèrent la Colchide afin d'y conquérir cette curieuse peau de lumière qu'est la Toison d'Or, mais aussi le Pays de l'... Argot, qui fut à l'origine, > la langue des mendiants, des errants et des voleurs (I), intelligible pour eux seuls.
Fidèle autant que possible à une démarche insoupçonnée de la plupart des hommes "modernes" que nous sommes peu ou prou devenus, je crois pouvoir dire que le Tarot, au même titre d'ailleurs que tout véritable symbole, est un peu tout cela en même temps, car il est à la fois une sorte de nef parfaitement structurée, "divinement" proportionnée, en mesure de "transporter" et mener à bon port celui qui cherche cet Or improbable, tandis que la langue spéciale que parlent ses lames ne délivre un peu de sa lumière que lorsqu'on joue le Jeu (Jeu que d'aucuns qualifient de "Qui perd gagne" !), qu'on s'adonne amoureusement et sans réserve à ce > "Maraudage" (II) orienté qu'est la Queste en ce drôle de Pays !
Mais là, comme le soulignent de concert les VIème et XVIIème lames du Tarot, ne tombe pas "amoureux" qui veut ! Sur cette Terre plus qu'aucune autre, où le rêve et les désillusions n'ont plus cours, c'est le Coup de Foudre qui gronde et qui tombe soudain, écrase, fulgure, ravit et tient sous sa Coupe éblouissante le cœur éveillé de ses hommes liges, toute leur Vie durant !
Bref, d'Argoland à Argolance, il n'y a qu'un pas, un glissement que seule l'oreille attentive peut entendre, car après tout n'est-ce-pas lui qui m'a soufflé son propre Nom ?

C'est le livre d'Oswald WIRTH, le > "Tarot des Imagiers du Moyen Âge" (III) ou plutôt le jeu accompagnant l'ouvrage et dessiné par l'auteur qui, en 1978, mit le feu aux poudres... L'intention première ne fut pas de recréer un jeu, mais seulement d'en redessiner un à mon propre usage...

Le Chariot d'Oswald WIRTH Le Chariot du Tarot d'Argolance La Roue de Fortune d'Oswald WIRTH La Roue de Fortune du Tarot d'Argolance

Le Chariot
d'Oswald WIRTH

Le Chariot
du Tarot d'Argolance

La Roue
de Fortune
d'Oswald WIRTH

La Roue
de Fortune
du Tarot d'Argolance

D'emblée, je pris la liberté de ne pas conserver les "égyptianismes" qu'Oswald WIRTH avait introduits dans son Tarot : même si certaines correspondances symboliques sont incontestables en effet, ils n'en constituent pas moins une sorte d'anachronisme à mes yeux. L'imagier médiéval, qui n'ignorait certes rien de ce que nous appelons aujourd'hui l'antiquité, représentait cependant ses personnages, quelle que soit la période à laquelle ils aient pu appartenir, dans des costumes et des "décors" de son temps... Il avait d'autres intentions que celle de restituer le passé dans son historicité, de la même façon que l'héraldiste (qu'il serait plus juste en l'occurrence d'appeler Héraut), fut fort peu soucieux d'esthétique et de naturalisme ou encore, l'écrivain de faire de la littérature ! Leur dignité conférait à ces "messagers" d'un autre âge, un rôle et des visées autrement plus profonds et élevés, dont nous n'avons aujourd'hui aucune idée ! On pourrait dire qu'ils consistaient avant tout en la conservation et la transmission de certaines "données", en conformité avec les principes dont elles découlent et sans l'inspiration desquels, de leur point de vue, rien n'est fait... ni à faire ! Cela supposait que ces principes fussent effectivement connus et reconnus, et il en résultait, à un degré ou un autre, une autorité naturelle, une "Sagesse", doublée d'une indéfectible fidélité à ces principes que l'on a bien souvent prise pour du conservatisme voire du fanatisme superstitieux. Mais il faut dire que cela a pu en effet arriver pour peu que certain lien soit rompu (IV) et par là même perdues la véritable connaissance de ces principes et la raison ultime des "ministères" que ces êtres remplissaient secrètement au cœur même de la société médiévale : Science sans Conscience n'est-elle pas ruine de l'âme ?
Ainsi donc, la faim vint en mangeant et au fur et à mesure que j'approfondis l'étude du Tarot, se précisa (et se précise encore !) ce qui devint le Tarot d'Argolance.
Son élaboration fut une rude épreuve. Que d'atermoiements, d'hésitations, de temps ! Mais aussi que de découvertes et d'émerveillements qui ont, je dois l'avouer, déterminés > quelques choix dans ma vie (V), à commencer par cette curieuse profession que j'exerce depuis lors avec bonheur ! Lorsqu'il fut enfin achevé, me vint l'idée de le montrer à des passionnés d'objets rares, des collectionneurs et je fus ainsi amené à en réaliser une petite dizaine pour des amateurs, un peu partout dans le monde ! Et puis vint le temps du > Tarot de la Félicité... qui répond à d'autres exigences et a lui aussi trouvé sa voie...

 

Le tarot d'Argolance, version peinte à la main

Le tarot d'Argolance, version peinte à la main.

Dos peints à la main des Tarots d'Argolance et de la Félicité - Entrelacs I Dos peints à la main des Tarots d'Argolance et de la Félicité - Entrelacs II Dos peints à la main des Tarots d'Argolance et de la Félicité - Smaragdine (Table d'émeraude)

"Entrelacs I"

"Entrelacs II"

"Smaragdine"

Dos peints à la main des Tarots d'Argolance et de la Félicité - Classique Dos peints à la main des Tarots d'Argolance et de la Félicité - Concave I Dos peints à la main des Tarots d'Argolance et de la Félicité - Concave II

"Classique"

"Convexe I"

"Convexe II"

Dos peints à la main des Tarots d'Argolance et de la Félicité

En 1982, je le fis imprimer à 1000 exemplaires et le présentai dans des coffrets gainés de cuir, décorés en creux et à l'or au moyen de fers originaux, l'avers des cartes était rehaussé de filets dorés, l'envers de graphismes sérigraphiés, le tout accompagné d'un petit livret contenant un commentaire, la signification des arcanes et une méthode de tirage originale... Assez vite j'en abandonnai la production car cela me prenait trop de temps et n'était pas vraiment "viable" et je me consacrai à l'Enluminure et à l'imagerie médiévale en général, mettant au point une technique personnelle, enrichie par mon expérience de cartier... C'est cette technique particulière que j'ai baptisée plus tard la > "Méthode des quatre As".

Le Tarot d'Argolance de la première générationLe Tarot d'Argolance de la première génération

Le Tarot d'Argolance de la première génération !

Le " hasard " a voulu qu'à cette époque mon jeu parvienne à la connaissance de Stuart R. Kaplan, auteur entre autres ouvrages, d'une > Encyclopédie du Tarot (VI). Il me fut proposé d'y faire figurer le Tarot d'Argolance...

Le Tarot d'Argolance, que je continue à l'occasion, (comme son frère cadet, le Tarot de la Félicité), de peindre à la main, est, dans sa version imprimée, disponible en planches non découpées, encadrées ou à encadrer, signées numérotées et aussi de nouveau sous la forme d'un jeu de la "deuxième génération", présenté soit dans un étui de cuir à l'effigie d'Argolance, soit dans un coffret de bois ciré vernis, soit dans une boite en carton !

Le Tarot d'Argolance de la seconde génération

Le Tarot d'Argolance de la seconde génération

Le Tarot d'Argolance de la seconde génération !

> En savoir plus sur la technique de fabrication de la version imprimée sérigraphiée du Tarot d'Argolance

NOTES DE RENVOI

> la langue des mendiants, des errants et des voleurs (I) : En réalité, il s'agit là d'un très fameux jargon, que l'on a qualifié de vulgaire, savamment élaboré et partagé par tout ceux qui font partie de la même Compagnie, appartiennent au même Milieu, exercent en quelque sorte le même Ministère, pratiquent le même Art, participent à la réalisation du même Chef-d'œuvre et qui se sont parfois fait reconnaître sous le nom de "Renards"...
... Alors, la Lune dit :
"Au delà de toutes les croyances divergentes,
Au-delà des coups de gueules mortels et des morsures que leurs partisans s'infligent, des viandes qu'ils se disputent dans l'ombre,
Au-delà des avenues en vogue que fréquente le chaland superstitieux et des boulevards sans fin que tachent en vain de mesurer les fervents déraisonnables de la raison,
Là, entre Chien et Loup, se profile la silhouette rousse d'un des plus beaux hôtes de la Forêt.
Là, s'ouvre le céleste Chemin des Renards, qu'arpentent les Fous et les Gueux de Tout Poil, Chevaliers errants que des balises insoupçonnées,
Plantées à la croisée des Voies détournées d'En-haut,
Guident magistralement dans leur pérégrination silencieuse et nocturne"...
Ah... Que ne pourrait-elle conter encore, la Lune, prenant la peine souvent inutile, de mettre une Majuscule et des Guillemets à tous les mots !
... Cette "fable" par exemple ?

LES VOLEURS ET L’ÂNE.

Pour un Âne enlevé deux Voleurs se battaient :
L’un voulait le garder, l'autre le voulait vendre.
Tandis que coups de poings trottaient,
Et que nos champions songeaient à se défendre,
Arrive un troisième larron
Qui saisit maître Aliboron...


> "Maraudage" (II) : Une poignée de Larrons en effet, peaufinent un renversant Coup de Théâtre sur lequel ils "travaillent" en douce depuis des lustres, Coup du Siècle et plus beau Tour jamais "joué" aux hommes, Tour de Bâton et Tour du Monde, Bouquet... final, dont ils ont le secret... inouï ! Mais c'est là une autre Histoire, belle entre toutes, cruelle et sombre aussi... > que je vous conterai bientôt si vous le voulez bien !


> "Tarot des Imagiers du Moyen Âge" (III) : 1927. I vol. in-4°. réédité en 1967 dans la collection du "Symbolisme", et par Tchou, en 1978.


> certain lien soit rompu (IV) : L'histoire du Tarot et son "apparition" vers le milieu du XIVème siècle, tiennent de très près à cette rupture que connut alors l'Occident chrétien, et qui n'est pas pour rien dans l'avènement d'une "Renaissance humaniste" qui, de ce point de vue porte bien mal son nom !


> quelques choix dans ma vie (V) : C'est ainsi que, m'appuyant sur le bâton qu'il m'offrait, je me mis intérieurement en route et que, chemin faisant, je fus amené à frapper à la porte dérobée de certaine Auberge, plus réputée certes pour son chaland de provinciaux endimanchés que pour la bonté extraordinaire, la rareté et l'extrême finesse des mets que l'on y sert, entre Midi et Minuit...


> Encyclopédie du Tarot (VI) : Version française "La Grande Encyclopédie du TAROT", Tchou Éditeur, 1978. Un deuxième et troisième volumes, combinés au premier, du même auteur, contenant approximativement la reproduction de dix-mille cartes provenant de plus de sept-cents jeux de Tarot, sont parus en langue anglaise aux États-Unis sous le titre "The Encyclopedia of Tarot" et constituent la référence incontournable dans le genre ! Le Tarot d'Argolance ainsi qu'un substantiel commentaire y figurent en bonne place aux pages 70, 74 & 75 du troisième volume...

 

Le Tarot d'Argolance

     
 

APO Note


Le Tarot d'Argolance dans ma Boutique

Artiste : Pierrick Pinot
Pays de publication : France
Nombre de cartes : 22 + 2 (Carte de présentation et carte portant la signature et le numéro de série)
Année de publication : 1984
Statut de la publication : Edition limitée à approximativement 1000 exemplaires, signés, numérotés
Référence : Encyclopédie du Tarot de Stuart Kaplan, vol. III, page 75
Description : Dos imprimés en sérigraphie (noir et doré), figures imprimées en quadrichromie rehaussées d'un filet doré sérigraphié, deux couches de vernis satiné "2 composants" recto verso
Fabrication : Artisanale
Format des cartes : 7,5/15 cm
Poids : 150 g

> Plus !

 
     
 
     


© 2007 - APEOPROD - All rights reserved